Hit Ana Rajel - Campagne de sensibilisation en réponse au COVID-19

ONU Femmes appelle à l’engagement des hommes au sein de leurs foyers durant la période de confinement et au-delà

Date : vendredi 24 avril 2020

En réponse à la crise du COVID-19, ONU Femmes a lancé, en partenariat avec le groupe SOREAD 2M, une campagne de sensibilisation intitulée « Hit Ana Rajel ». A partir du 18 avril 2020 et durant toute la période de confinement, une série de 10 capsules vidéo est diffusée sur la chaîne nationale 2M et relayée sur les réseaux sociaux de l’ONU Femmes et de 2M.  A travers cette campagne, ONU Femmes appelle les hommes marocains à s’engager davantage au sein de leur foyer durant cette période difficile en assumant leur part des tâches ménagères et en s’impliquant dans l’éducation et les soins des enfants.

 

Photos : Courtoisie de : Abdessalam Nachit (en haut à gauche) / Hassan & Mohssin (en haut à droite) / Saïd Bey (en bas à gauche) / Mustapha El Fekkak (en bas à droite)

Malgré une conjoncture difficile due à la pandémie du COVID-19, le confinement peut créer une opportunité afin que les hommes s’impliquent activement dans le milieu familial, par leur participation aux tâches domestiques et à la garde et l’éducation des enfants.

Cette campagne de sensibilisation se veut un véhicule de messages positifs ouvrant la voie à un changement des normes sociales et des attitudes en faveur de l’égalité des sexes. Ainsi et à travers la diffusion télévisée et digitale de 10 capsules d’environ 1 min, ONU Femmes s’invite dans les foyers marocains, en pleine période de confinement, pour donner la parole à des hommes et pères engagés de différents milieux sociaux, qui partagent de manière spontanée leur quotidien et s’adressent aux hommes et pères marocains pour les inviter à s’impliquer davantage au sein de leurs foyers durant la crise du COVID-19 et au-delà.

Cette campagne s’inscrit dans le cadre du programme régional « Hommes et Femmes pour l’égalité des sexes » mis en œuvre par ONU Femmes au Maroc, Liban, Egypte, Jordanie, Palestine, et Tunisie, en partenariat avec l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (SIDA).