Journée internationale des femmes

Communiqué de presse : La Journée internationale de la femme s’affiche pour une planète 50-50 d’ici 2030

Femmes et hommes de tous les horizons s’engagent en faveur de l’égalité des sexes

Date : lundi 7 mars 2016

(New York, le 7 mars) — La Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars, mobilisera les citoyennes et citoyens du monde entier pour revendiquer une planète 50-50 d’ici 2030. ONU Femmes organise dans plus de 40 pays plusieurs types d’événements de grande envergure, qui permettront aux citoyennes et citoyens ordinaires tout comme à des activistes, des musiciens, des athlètes, des étudiantes et étudiants, des agents de sécurité, des universitaires et des courtiers en bourse de manifester leur détermination à « franchir le pas pour l’égalité des sexes ».

Au siège des Nations Unies à New York, des intervenantes et intervenants prestigieux issus de gouvernements, de l’ONU, du secteur privé et de la société civile, y compris des mouvements de jeunesse, se réuniront et échangeront en vue de trouver des solutions pour faire progresser l’autonomisation des femmes et surmonter les défis rencontrés. La Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, et Pamela Falk, de CBS News, animeront le débat. La célèbre soprano Renée Fleming, l'une des chanteuses les plus acclamées de notre temps, se joindra à l'événement de grande puissance, ainsi que la jeune artiste Tennille Amor et des musiciens de Broadway.

Le rôle vital joué par l’égalité des sexes dans la réalisation des objectifs de développement durable sera au cœur de ces discussions. Les ODD forment un plan d’action pour le développement à l’échelle mondiale récemment adopté par l’ensemble des États membres des Nations Unies. Cette rencontre mettra également l’accent sur l’importance d’une représentation équitable des femmes à tous les niveaux dans le système des Nations Unies, et sur la prise en compte des perspectives de genre dans tous les aspects des activités de l’ONU.

« Les femmes et les filles ont une contribution cruciale à apporter dans la recherche de solutions durables aux défis de la pauvreté, de l’inégalité et du relèvement des collectivités les plus durement touchées par les conflits, les catastrophes et les déplacements. Elles sont les plus exposées à de nouvelles épidémies menaçantes, comme la maladie à virus Zika, ou à l’impact des changements climatiques », a déclaré la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, dans son message à l’occasion de cette Journée. Avant d’ajouter : « dans la collaboration avec les garçons et les hommes pour habiliter les nations et renforcer les économies et la santé des sociétés, la participation des femmes à tous les niveaux et le renforcement du mouvement des femmes n’ont jamais été aussi cruciaux. Ce sont elles qui rendront l’Agenda 2030 véritablement transformationnel et inclusif. »

La Journée débutera par l’inauguration de la Semaine des arts HeForShe, en présence d’actrices et acteurs de renom et de fonctionnaires des Nations Unies et de la Ville de New York. Cette nouvelle initiative d’ONU Femmes vise à mobiliser la communauté artistique en faveur de l’égalité des sexes. L’ambassadrice de bonne volonté d’ONU Femmes, Emma Watson, l’ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO et avocat des ODD Forest Whitaker, la première dame de la Ville de New York Chirlane McCray, la Directrice exécutive d’ONU Femmes Phumzile Mlambo-Ngcuka, le directeur artistique du Public Theater Oskar Eustis et bien d’autres encore participeront à la cérémonie d’ouverture. La Semaine des arts HeForShe, qui se déroulera du 8 au 15 mars 2016, compte sur plus de 30 partenaires dans toute la ville de New York — ballets, opéras, spectacles à Broadway, concerts, représentations théâtrales, cinémas, galeries d’art et musées — pour promouvoir l’égalité des sexes et les droits de la femme ; une partie des recettes sera reversée à ONU Femmes.

L’Ambassadeur régional d’ONU Femmes et acteur-réalisateur-chanteur d’origine indienne Farhan Akhtar sortira le 8 mars un nouveau titre émouvant, « We are all on the Goodside ». La chanson, produite par son organisation Men Against Rape and Discrimination (MARD), plaide en faveur de l’émancipation des femmes et d’un monde où nous serions tous égaux.

35 places boursières à travers le monde feront retentir leurs sonneries d’ouverture ou de clôture pour marquer la Journée internationale de la femme et sensibiliser le public. À Santiago, 800 leaders du monde politique et du secteur privé se réuniront en signe de soutien. La bourse de Dhaka attirera l’attention sur le nombre peu élevé de femmes à des postes de direction dans les entreprises cotées en bourse et lancera un sondage pour aider à définir des mesures visant à renforcer leur participation. Une séance d’une demi-journée à la bourse de Nairobi mettra en avant les meilleures pratiques mises en œuvre par les entreprises en faveur de l’autonomisation des femmes, tandis qu’à Amman des conférenciers souligneront l’importance de la diversité dans la performance des entreprises.

Au Nigéria, aux termes d’un accord de partenariat signé à l’occasion de cette journée, ONU Femmes s’associera à MasterCard, à la Commission nationale de gestion de l’identité (National Identity Management Commission) et aux organisations de la société civile pour lancer un nouveau programme dont l’objectif est de permettre à pas moins de 500 000 femmes d’obtenir une carte nationale d’identité, nécessaire pour accéder aux services financiers, notamment les paiements par voie électronique — première étape de leur autonomisation économique.

Le 8 mars, pour marquer la Journée internationale de la femme, le Sorgente Group of America, un groupe immobilier spécialisé dans les bâtiments historiques et durables, mettra en avant le message de la campagne « Planète 50-50 d’ici 2030 : Franchissons le pas pour l’égalité des sexes » sur son bâtiment emblématique, le Flatiron à New York.

En collaboration avec ONU Femmes, Snapchat, la célèbre application d’histoires mobile, mettra en vedette des femmes remarquables de tous les horizons dans un format intitulé « Live Story » et qui sera diffusé auprès les utilisateurs de Snapchat le 8 mars. Ceux qui visionneront les témoignages au moyen de leur application pourront partager leurs propres histoires et rendre hommage aux femmes remarquables qui ont marqué leur propre vie.

Célébrant conjointement la Journée internationale de la femme à New York et à New Delhi, l’administration postale des Nations Unies et India Post éditeront des timbres dessinés par Mirko Illic pour illustrer l’égalité des sexes et qui représentent chacun la moitié d’un visage soit d’homme soit de femme. Le message : hommes et femmes doivent travailler de concert pour faire de l’égalité des sexes une réalité. Cette initiative fait partie du mouvement de solidarité mondial HeForShe initié par ONU Femmes pour mobiliser les hommes et les garçons en tant qu’agents du changement et en faveur des droits de la femme et de l’égalité des sexes.

Dans toutes les régions du monde, des citoyennes et citoyens organiseront des défilés, des compétitions, des spectacles ainsi que d’autres évènements. Des milliers de personnes prendront la route, à pied ou à vélo, pour manifester leur engagement en faveur d’un monde paritaire, par exemple à l’occasion de rallyes cyclistes en Inde et aux Maldives. Des équipes de hockey féminines et masculines s’affronteront lors d’un match amical en Tanzanie.

Les arts seront mis à l’honneur, avec une exposition photo et un concert organisé à Haïti, une série de spectacles en Palestine, ainsi qu’un concours de photographie en Albanie. Des festivals de cinéma auront lieu à la Barbade, au Cambodge, dans l’ancienne République yougoslave de Macédoine, en Géorgie, en Jordanie et en Moldavie. En Jordanie, des volontaires HeForShe dévoileront une création artistique sous forme de collage.

Au Mali, des prix seront remis lors d’une cérémonie publique aux femmes jouant un rôle de pionnières ainsi qu’aux leaders émergents. Le Pakistan inaugurera une cérémonie de remise de prix à destination des activistes des droits des femmes, qui se tiendra ensuite chaque année. Au Brésil, des femmes organiseront une course pour sensibiliser la population à la campagne HeForShe, et une cérémonie spéciale récompensera les entreprises ayant les meilleures pratiques en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes.

Le Viet Nam prévoit d’organiser une rencontre universitaire sur les stéréotypes sexistes, et la Thaïlande une série de débats sur le féminisme. En Bosnie-Herzégovine, une compétition sera proposée aux journalistes pour les encourager à accorder davantage d’attention aux questions relatives à l’égalité des sexes.

La veille de la Journée internationale de la femme, le 7 mars, une nouvelle collection de robes, d’écharpes et de cravates orange sera mise en vente à la National Portrait Gallery de Londres. Cette couleur chatoyante symbolise l’espoir et l’élan mondial pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes ; les recettes des ventes seront versées au profit du Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (Fonds d’affectation spéciale de l’ONU). Les couturiers Daniella Helayel et Ozwald Boateng ont créé ces vêtements et accessoires grâce à un partenariat avec LDNY. Des mannequins et célébrités telles que Lily Donaldson, Olivia Grant, Jodie Kidd et Caroline Weinberg assisteront au lancement de la collection, qui sera suivi de l’ouverture d’une boutique éphémère dans les locaux londoniens de Goldman Sachs.

Le 8 mars également, au cours d’un événement thématique sur le rôle de la mode équitable dans la prévention de la violence à l’égard des femmes et des filles organisé dans la boutique londonienne Celestine Eleven, VOZ (qui signifie « voix ») dévoilera un « manta » [type de poncho] créé au profit du Fonds d’affectation spéciale d’ONU Femmes. Ce manta a été conçu et fabriqué par des artisanes dans une région rurale du Chili, ce qui leur a permis d’accéder à une formation et un emploi.