Inégalités et discrimination à l’encontre des femmes et des filles dans la législation tunisienne

Auteurs / éditeurs : Monia Ben Jémia

L’intérêt de cette étude sur les inégalités et la discrimination à l’encontre des femmes et des filles dans la législation tunisienne réside dans un constat paradoxal : malgré de nombreux engagements internationaux en faveur de l’égalité femme-homme et de la récente révision de la Constitution tunisienne qui la consacre, les femmes ne jouissent toujours pas de l’égalité totale en droit et en fait avec les hommes. Cette étude montre qu’à bien des niveaux, les femmes restent discriminées. A titre d’exemples, elles ne participent à la vie économique qu’à hauteur de 25% environ, sont davantage sujettes à la pauvreté et soumises aux conséquences du changement climatique, sont la cible de violences et n’occupent que 34% des sièges au parlement. Or l’apport des femmes à une transition politique pacifique, que connait précisément le pays, a été démontré à diverses reprises. Pour parvenir à l’égalité et la non-discrimination en droit et en fait auxquelles la Tunisie ambitionne, des mesures sont à prendre en droits politiques ; civils et familiaux ; en droit à la sûreté et en droits économiques, sociaux et culturels. Les recommandations formulées sont le fruit d’un partenariat entre le CREDIF, le HCDH et ONU Femmes.

Visionnez / téléchargez

Version en Français

Version en Arabe

Informations bibliographiques

Couverture géographique : États arabes / Afrique du Nord ; Tunisie

Thèmes : Égalité des sexes et autonomisation de la femme ; Discrimination sexiste ; Intégration d’une démarche antisexiste ; Égalité et inégalité entre les sexes ; Droits de la femme

Type de ressource : Travaux d’investigation ; Lois / législation

Bureau d’ONU Femmes impliqué dans la production :

Année de publication : 2016

Nombre de pages : 60

Entités éditrices : Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes