Journée internationale des femmes

Maroc: le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale et ONU Femmes mettent la lumière sur les femmes dans la coopération internationale

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale a organisé lundi 11 Mars 2019, en partenariat avec ONU Femmes, une table ronde sous le thème « Le Leadership des femmes dans le domaine de la coopération internationale ».

Date : mercredi 13 mars 2019

Le mot d’ouverture prononcé par Mounia Boucetta, Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, a été l’occasion de rendre un vibrant hommage aux femmes marocaines leaders, aux diplomates marocaines et « à toutes celles qui ont œuvré et qui œuvrent encore dans la coopération internationale » et de rappeler « qu’il reste néanmoins encore des défis à relever pour que la femme marocaine dans toutes les villes et dans toutes les régions puisse jouir pleinement de ses droits et jouer pleinement son rôle au sein de la société ».

Un constat partagé par Leila Rhiwi, Représentante du bureau multi-pays d’ONU Femmes, qui, tout en reconnaissant l’importance des progrès réalisés jusqu’ici à l’échelle mondiale, souligne le caractère largement limité et insuffisant de ces avancées. Elle a également souligné la nécessité de mettre en relief trois impératifs, notamment d’ordre éthique, normatif et économique, afin d’atteindre l’égalité des sexes dans les instances de gouvernance.

La table ronde s’est déclinée en deux panels, le premier a examiné le rôle des femmes leaders dans la coopération internationale et s’est intéressé aux mécanismes pouvant garantir une meilleure représentativité des femmes dans le domaine de la coopération internationale. Il a été marqué par des interventions de l'ancien ambassadeur, Mohamed Loulichki, de la Représentante de l'Organisation mondiale de la santé au Maroc, Maryam Bigdelli, de la Représentante de l'UNICEF, Giovanna Barberis, du membre du Conseil économique et social et environnemental, Abdellah Saaf et du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies pour le Développement au Maroc, Philipe Poinsot.

L’Ambassadeure Farida Jaidi et la jeune parlementaire Ibtissame Azzaoui étaient aux côtés de Hanan Hanzaz, Représentante de l’ONUDI, Nabila Freidji Administrateur et Présidente de la Commission des Relations avec les Institutions Internationales à la CGEM ainsi que Zineb Touimi Benjelloun, ancienne Coordonnatrice Résidente des Nations Unies pour deuxième panel de cette table ronde qui a réuni ces leaders issues de secteurs différents afin de partager leurs expériences.

Les échanges ont porté, entre autres, sur la conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée, les obstacles entravant l’accès des femmes aux postes décisionnels, mais aussi sur l’importance de la masculinité positive comme démarche plus durable pour l’atteinte d’une égalité effective à tous les niveaux.