Dans les propos de Ahmed Laamoumri: "Le Ministère de la Réforme de l’Administration et de la Fonction Publique s’inscrit à travers l’adoption d’un ensemble de mesures visant la sensibilisation et la promotion de l’égalité des sexes dans l’administration publique"

M.Ahmed Laamoumri, Secrétaire Général du Ministère de la réforme de l'Administration et de la fonction publique

Date : samedi 23 juin 2018

 

Ahmed Laamoumri ONU Femmes
M.Ahmed Laamoumri, Secrétaire Général du Ministère de la réforme de l'Administration et de la fonction publique et Mme.Maria-Noel Vaeza, Directrice de la division des programmes à ONU Femmes avec l'aimable autorisation de M. le Secrétaire Général 

« Au Maroc, la Constitution de 2011 constitue un tournant historique pour la reconnaissance et l’ancrage du principe de l’égalité hommes/femmes et la consolidation des réformes institutionnelles et législatives engagées ces dix dernières années pour promouvoir ce principe. Le Ministère de la Réforme de l’Administration et de la Fonction Publique s’inscrit dans cette dynamique à travers l’adoption d’un ensemble de mesures visant la sensibilisation et la promotion de l’égalité des sexes dans l’administration publique. Représentant 40% de l’effectif global des ressources humaines de l’Etat, dont 75% sont des cadres supérieurs, et occupant 22% des postes de responsabilités et des emplois supérieurs dans la Fonction Publique, la femme fonctionnaire est placée au coeur des chantiers de réforme de notre Ministère. Ainsi, le MRAFP s’est engagé en partenariat avec ONU femmes, dans un processus d’institutionnalisation de l’égalité entre les sexes (IES) dans la Fonction publique à travers notamment la mise en place de mécanismes, la production d’outils et de données. Pour assurer le suivi de ce processus et promouvoir la réflexion, l’échange d’expériences et les actions conjointes, principalement en matière d’intégration du principe de l’égalité de genre dans la gestion des ressources humaines, le MRAFP, a mis en place un Réseau de Concertation Interministérielle pour l’institutionnalisation de l’égalité des sexes dans la Fonction Publique. Ce processus a abouti en 2016 à l’élaboration de la stratégie d’IES dans la Fonction Publique qui a été élaborée sur la base d’une vision globale à travers 3 dimensions : une dimension juridique par l’intégration du principe de l’ES dans l’arsenal juridique régissant la fonction publique, une dimension organisationnelle par la création et le renforcement de structures ad hoc pour l’intégration de la parité et l’égalité des sexes et la dimension comportementale à travers la promotion de la culture de l’égalité dans les pratiques et la culture organisationnelle de l’Administration. La stratégie d’IES dans la fonction publique est actuellement mise en oeuvre dans le cadre d’un nouveau partenariat avec ONU Femmes. Désormais, le Ministère dispose d’un cadre de référence pour mettre en oeuvre des actions structurantes et pour assurer un suivi coordonné de la redevabilité en matière d’égalité Hommes/Femmes conformément aux dispositions constitutionnelles et aux engagements du Maroc en la matière. »