Femmes, Paix et Sécurité : la Tunisie lance son plan d’action national pour une mise en œuvre effective de la résolution du conseil de sécurité 1325

Plus de 200 représentants et représentantes du gouvernement, de la société civile et des institutions nationale ont assisté à ce que Leila Rhiwi, Représentante d’ONU Femmes Maghreb a qualifié dans son discours de « moment historique pour la Tunisie ». En effet, le lancement du Plan d’action national de mise en œuvre de la Résolution du Conseil de Sécurité 1325 (RCS135) « Femmes, Paix et Sécurité » est le résultat d’un processus de deux années de mobilisation démarré en 2016. Pour Neziha Labidi, ministre de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Séniors (MFFES), il s’agit d’une réalisation majeure pour le pays, d’autant plus qu’elle a été atteinte en un « temps record », le processus ayant démarré en 2016. La ministre n’a pas manqué d’appeler tous les acteurs à maintenir leur engagement pour la mise en œuvre dudit plan.

Date : vendredi 6 juillet 2018

PAN1325 UNSCR1325 Tunisie
 

L’élaboration du plan d’action national de mise en œuvre de la RCS1325 s’est caractérisée par une approche participative et un comité de pilotage engagé impliquant 12 ministères, le pôle de sécurité contre le terrorisme et le crime organisé, l’Union Nationale des Femmes Tunisiennes (UNFT), l’Instance Vérité et Dignité (IVD) ainsi que la Commission nationale de lutte contre le terrorisme (CNLCT). Mokhtar Ben Nasr, Président de cette dernière, n’a pas manqué de rappeler le rôle des femmes dans les processus de paix ainsi que le contexte dans lequel la Tunisie s’est engagée pour la paix et la sécurité en élaborant, également, la stratégie nationale de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme. Il a joint sa voix à celle de ministre Labidi pour inciter les participant-es à « passer des engagements à l’action ».  Leena Gardemeister, Ambassadrice de Finlande en Tunisie, a, quant à elle, souligné que ONU Femmes était le partenaire crucial de la Finlande sur la RCS1325. « J’ai beaucoup d'admiration pour la Tunisie qui est un exemple unique d'émancipation de la femme arabe. Le Plan d’action national 1325 en est une autre preuve » a-t-elle déclaré.

Le séminaire s’est poursuivi par la présentation du plan d’action de mise en œuvre de la résolution du conseil de sécurité 1325, poursuivie par l’exposition des expériences palestinienne, jordanienne et irakienne en la matière, répondant ainsi à l’axe du programme portant sur l’échange de bonnes pratiques avec d’autres pays assuré par ONU Femmes qui a, par ailleurs, mis au service du gouvernement tunisien une panoplie d’expertises allant du renforcement des capacités à l’appui technique mais aussi la mise à disposition des informations et du savoir nécessaires. En guise de clôture, Neziha Labidi, accompagnée de Leila Rhiwi et Mokhtar Ben Nasr, ont procédé à la distribution des certificats de reconnaissance aux femmes et hommes qui ont contribué à la rédaction du plan d’action.

Le séminaire s’est inscrit dans le cadre du programme régional « Femmes, paix et sécurité dans les États arabes », mis en œuvre par ONU Femmes avec l’appui du Gouvernement finlandais, qui vise à tirer parti du cadre normatif mondial sur les femmes, la paix et la sécurité pour relever les défis des droits de la femme et de l'égalité des sexes dans la région par des pays touchés par la crise ou la transition et à contribuer à la création d'un environnement propice à la mise en œuvre des engagements de la RCS1325.