Comprendre et promouvoir la Budgétisation Sensible au Genre : Une formation rassemble des acteurs de différents horizons à Rabat

Développer des habilités conceptuelles, stratégiques et techniques pouvant permettre d’accélérer l’égalité de genre grâce à une gestion inclusive et égalitaire des dépenses et des revenus gouvernementaux, tel était l’objectif de la formation organisée par le Centre de formation d’ONU Femmes du 02 au 06 juillet à Rabat, en étroite collaboration avec le bureau multi-pays d’ONU Femmes Maghreb, pour un public international francophone. Cette formation sur la Budgétisation Sensible au Genre (BSG) à Rabat a rassemblé 13 participants et participantes représentant différentes entités territoriales, nationales et internationales. Plusieurs personnes de la fonction publique marocaine ont assisté, dans le cadre du partenariat entre ONU Femmes et le Ministère de l’Economie et des Finances marocain.

Date : jeudi 19 juillet 2018

ONU Femmes Maroc formation budgétisation sensible au genre juillet 2018 Hanane Larroumy
Photo: ONU Femmes / Sabrine Jartouh

Hanane Larroumy, Responsable du pôle ingénierie de la formation du Centre d’Excellence pour la BSG (Ministère de l’Economie et des Finances marocain) a participé à cette formation pour renforcer les capacités du centre d’excellence : « Nous sommes en train de constituer un pool d’expertise au sein du centre pour pouvoir former, par la suite, les acteurs étatiques et non étatiques sur la question de la BSG. Avoir une idée sur les expériences internationales en la matière à travers cette formation était intéressant dans ce sens ».

ONU Femmes Maroc formation budgétisation sensible au genre juillet 2018 Mohamed Khalouani
Photo: ONU Femmes / Sabrine Jartouh 

Pour les praticiens et praticiennes du développement, comme Mohammed Khalouani, l’intérêt ultime réside dans la possibilité de transposer les modules enseignés par Claudy Vouhé, experte en Genre et Développement, en de véritables outils de planification et de suivi. Il explique : « mieux connaitre les concepts liés au genre et les décliner dans un budget était mon but de départ. Demain je rentre au bureau avec un nouvel esprit de changement. Voilà déjà pour le premier objectif. Pour le deuxième, nous avons eu des outils qui vont nous aider à questionner les programmes et les budgets à travers des lunettes genre ». M. Khalouani est Chef de la Division de la solidarité et de l’insertion sociale de l’Entraide Nationale marocaine.

ONU Femmes Maroc formation budgétisation sensible au genre juillet 2018  Tariq Bounjem
Photo: ONU Femmes / Sabrine Jartouh 

L’intégration du genre dans différents domaines tels que la politique publique, la planification et la budgétisation ne se limite pas aux départements ministériels mais se décline également au niveau des régions. Pour ce faire, Tariq Bounjem, cadre à la Division du Développement Régional du Conseil de la région Fès-Meknès compte beaucoup sur les données et les statistiques relatives au genre et leur exploitation lors de la programmation et préparation du budget. Il considère cet élément comme essentiel pour la prise des décisions.

La semaine de formation s’est clôturée par une séance de formulation de stratégies de renforcement de la BSG pendant laquelle les participant·e·s ont effectué l’exercice pour leurs institutions respectives. Mohamed Khalouani y voit une opportunité de continuité au niveau de l’application : « au-delà des outils et des concepts, j’aimerais être accompagné dans la mise en place des outils BSG au niveau territorial. Cet appui aiderait les participant··s dans l’exercice de leur mission ». La promotion de la Budgétisation Sensible au Genre est, en effet, un enjeu central dans l’atteinte des objectifs d’ONU Femmes en matière d’égalité de genre au Maroc et dans le monde.