Mots contre les Maux : Conférence-débat et concours de plaidoirie à la Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales de Tunis

Dans le cadre de la campagne mondiale des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et de la promulgation de la loi 58/2017 relative à la lutte contre les violences faites aux femmes, la Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales de Tunis (FSJPST) a organisé les 5 et 6 décembre 2017, en partenariat avec l’ONU Femmes, une conférence-débat autour de la nouvelle loi, suivie d’un concours de plaidoiries par les étudiant.e.s en droit.

Date : vendredi 22 décembre 2017

L’objectif de cette conférence-débat présidée par la Professeure Monia Ben Jemia est de faire du thème de la violence une priorité, et de travailler avec le secteur académique afin de sensibiliser les étudiants de la Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales de Tunis (FSJPST) en les faisant travailler autour du thème de la violence faite aux femmes à travers un concours de plaidoiries qui s’est orienté autour de 3 thématiques : le viol, l’inceste et le harcèlement. Ces thèmes ont d’abord été abordés sous l’angle de l’analyse juridique tour à tour par les professeures Neila Chaabane, doyenne de la FSJPST, Monia Ben Jemia, Monia Kari, Sana Ben Achour et Jinan Limam. Ces présentations ont été enrichies de témoignages par des représentantes de la société civile dont les structures offrent des services d’accueil et d’écoute aux femmes et aux filles victimes de violence : Sana Ben Achour, fondatrice du centre d’hébergement Beity et Aicha Ben Slama, Représentante du centre d’écoute de l’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD).

Most contre les maux
Etudiante lors du concours de plaidoirie, Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociale de Tunis, le 6 Décembre 2017. Crédit photo : ©Linn Marie Ulvestad /ONU Femmes

 

La journée du 6 décembre a été consacrée au concours de plaidoiries auquel de nombreux étudiants ont répondu présents. Les futurs juristes ont présenté des plaidoiries selon les 3 thématiques de la conférence-débat, à savoir, le viol, l’inceste et le harcèlement. Le jury a attribué à Imen Dridi, Eya Kahlaoui et Ghassen Yamoun gagnant.e.s du premier prix, des tablettes numériques et une invitation au bureau d’ONU Femmes pour rencontrer l’équipe et profiter d’une présentation du travail d’ONU Femmes en Tunisie.