Où je me tiens : Houria Oulebsir

Le parcours politique de Houria Oulebsir a commencé il y a 20 ans, en 1997. D'un défi à l'autre, cette enseignante de formation a réussi à se faire une place sur la scène politique algérienne. Dernier succès en date, elle a été élue aux élections législatives en mai 2017.

Date : mercredi 11 avril 2018

Houria Oulebsir
Avec l'aimable autorisation de Houria Oulebsir

J’ai été élue vice-présidente à Alger chargée du social, de la culture, et du sport. Malgré les finances très serrées, nous avons tout de même initié des actions intéressantes pour la commune. Je n’ai pas été élue en 2002 à cause de la liste dominée par les hommes qui étaient bien plus majoritaires ; à l’époque, le quota permettant d’augmenter les chances d’accès des femmes dans les assemblées élues n’existait pas encore ; cela dit, je suis restée très active au sein de la commission de la femme de mon parti. Durant cette période, on s’est attelé à former et préparer les militantes pour les prochains rendez-vous électoraux, ce qui a donné de meilleurs résultats puisque j’ai été élue en 2007 et 2012.

J’avais suivi beaucoup de formations dans le passé, mais celle organisée par ONU Femmes et le Ministère de l’Intérieur nous a appris comment mener un travail de proximité dans nos communes avant le démarrage de la campagne électorale. Nous avons découvert des techniques que nous ne connaissions pas auparavant, et comment les appliquer selon notre contexte socio-culturel. Et afin d’assurer un transfert de connaissances, j’ai formé, à mon tour, une dizaine de femmes membres de mon parti sur quelques-unes de ces techniques.

Pour donner un exemple concret, un des modules de la formation s’articulait autour de l’utilisation de fiches de renseignements lors des rencontres avec les habitant-e-s de la commune ; j’ai adapté ces fiches pour la mienne et nos militantes les ont utilisées pour recueillir les demandes et besoins des citoyens et citoyennes. La campagne arrivée, ces recommandations ont été intégrées dans notre programme ; la formation nous a donc outillées en méthodes de collecte et traitement de données ainsi que leur formulation en programme électoral et ce travail de proximité a été un facteur de succès aux dernières élections. Nous en sommes d’autant plus fières car cette opération a été exclusivement conduite par les femmes du parti.